VOIR: 22e Festival Fringe Entrez dans la marge

Publish date: 
7 juin 2012
Publisher: 
VOIR
Author: 
Elsa Pépin
News body: 

 

 
 

Le 22e Festival Fringe dédié aux arts de la scène décoincés et qui exclut toute forme de censure s’empare des rues de Montréal du 4 au 24 juin. Voici quelques suggestions.

Chuis heureuse

Premier solo d’une série de 10 qui sera présentée la saison prochaine aux Écuries sous le titre J’arrive en morceaux dans 10 valises, créée par 10 artistes, cette performance de Catherine Cédilot mise en scène par Peter James propose une sorte d’Alice au pays des merveilles pour adultes. Comédienne, danseuse et performeuse qui avait présenté un beau solo de butô (La mariée) en 2009, Cédilot entre dans un cauchemar étrange aux accents lynchiens d’après les textes J’arrive de Guillaume Van Roberge etChoeug Ek Killing Field de Philippe Ducros.
Du 15 au 24 juin au Théâtre MainLine

Du mercure sous la langue

Parce que le roman de Sylvain Trudel, un de nos plus grands écrivains, est splendide et poignant, on est curieux de voir la version théâtrale de cette histoire magnifique d’un enfant de 17 ans atteint du cancer et confronté trop jeune à la mort. Signée par Marie-France Tanguay et mise en scène par Jérémie Aubry, cette adaptation du récit intime, tragique et poétique saura-t-elle résonner sur scène?
Du 16 au 24 juin à la Scène Voir

Partition pour quatre mains

Deux jeunes auteurs diplômés de l’École nationale qui ont fait leur marque avec plusieurs textes de qualité, Julie-Anne Ranger-Beauregard et Guillaume Corbeil, signent avec Annick Lefebvreles trois textes qui composent ce spectacle sur la féminité au 21e siècle. Les comédiennes Geneviève Beauchemin et Myriam Fournier s’affrontent par leur musique et leur soliloque dans ce duel où le quotidien pas toujours rose fait rager et chanter les demoiselles émancipées. Ce duo qu’on promet grotesque et tendre est mis en scène par Evelyne Fournier.
Du 16 au 23 juin à la salle de la Mission Santa Cruz

La Cantate l’entrevue, suivi de La robe

Parce qu’on aime et regrette Nelly Arcan, le nouveau projet du Théâtre Agitato, qui avait présenté Le projet Laramie de Moises Kaufman adapté par Emmanuel Schwartz, attire notre attention. Adaptée et mise en musique, l’entrevue d’Arcan à Tout le monde en parle sera suivie d’une installation performative de La robe, nouvelle inachevée et posthume sur la relation tumultueuse entre une narratrice et ses parents. Ce double programme théâtral et auditif est mis en scène par Milva Ménard.
Du 16 au 23 juin au Studio multimédia du Conservatoire de Montréal

Eeny, Meeny, Minyun

Une performance multidisciplinaire qui propose un "jeu de cartes grandeur nature, de danse, de révélations et d’alcool" pique la curiosité. Créé par (CORRESPONDANCE), une compagnie de danse émergente composée de jeunes diplômés, l’assemblage de danse contemporaine, de jeux d’enfants et d’histoires vécues racontées par des conteurs est dirigé par Stéphanie Robert.
Du 16 au 23 juin au Studio Jean-Valcourt