Le Quatrième: Défenestre-moi - Mille chevaux-vapeur - Fringe de Montréal

Publish date: 
19 June 2011
Publisher: 
Theatre Le Quatrième
Author: 
Yves Rousseau
News body: 

Avec Défenestre moi, la compagnie Mille Chevaux-Vapeur construit théâtrale dimension où le verbe beau se conjugue à sensible musique, sous le signe de l'existentielle urgence d'être, et d'aimer.

Cela avait très bien commencé pour la jeune compagnie Mille Chevaux-Vapeur lorsque l'hiver dernier, elle présenta son premier poétique opus dans lequel, disions-nous, « la charnelle passion rencontre lyrique traversée existentielle ». Et voilà qu'on remet ça, dans une forme cette fois où douce et suave musicalité s'incarnent sur scène dans un crescendo d'interactivité avec instrumentistes intervenant in vivo, en parfait parallélisme avec le mouvement général de la pièce.

Dans un environnement minimaliste et dépouillé, l'humaine présence est entièrement, organiquement portée à l'avant, dans une totale livrée de la vulnérable face de l'homo sapiens bête solitaire devant l'évanescente promesse d'un regard, d'une existentielle caresse, le tout sous les chagrins nuages de la langueur, de l'attente, et de l'orage menace de la perte, de l'abandon. La couleur passe par étincelle d'espoir, sous bleuté tourbillon de nostalgie où anima et animus (incarné part deux comédiens) traversant en papillonnant l'espace du verbe, éclairent un instant de leur substantifique, mais éphémère présence, un impressionniste univers climatique.

La très fine et prometteuse écriture de Joanie Roy se mêle et se caresses de littéraire amour courtois avec les chansonnières paroles de Richard Desjardins, Dan Bigras, Claude Léveillée, Gilles Vigneault et de Patrice Desbiens.

C'est un véritable petit moment de grâce, ça serait bien à reprendre.

À voir!